Facebook Pixel Code

Nos services

Dans cette section, vous trouverez la description des services que nous offrons et un lien direct pour télécharger nos formulaires d’aiguillage et de consentement.

Les services cliniques
Télépsychologie
Liaison avec les collectivités indigène et les collectivités éloignées


Les services cliniques

La mission du Programme de santé mentale TeleLink est d’améliorer les soins et la capacité des collectivités à offrir des services de santé mentale aux enfants à l’aide de la vidéoconférence et d’autres technologies. Le programme vise à offrir, en temps opportun, un accès équitable à des services spécialisés bilingues (anglais et français).  Le programme est guidé par les orientations stratégiques de l’hôpital SickKids (excellence, intégrité, collaboration, innovation, intégration des soins, recherche et formation) ainsi que son affiliation à l’Université de Toronto. TeleLink s’est engagé à répondre aux besoins des collectivités en visant l’excellence dans l’offre de  soins fondés sur les meilleures données probantes et selon une gamme de modèles de prestation de services innovants et adaptés. On accorde une attention particulière à la promotion de partenariats avec les intervenants et qui sont dans le droit fil des cultures locales uniques.

Consultations cliniques

Plus de 40 pédopsychiatres au sein de la Division de la pédopsychiatrie à l’Université de Toronto, ainsi que des travailleurs sociaux et des psychologues, constituent le noyau de l’équipe de cliniciens. Ils offrent un éventail d’expertises et d’expériences dans des domaines comme le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), les comportements perturbateurs, les troubles de l’humeur et les troubles anxieux, les troubles d’apprentissage, les troubles d’attachement, les troubles du spectre autistique, les troubles psychotiques ou troubles de la pensée.

Les voies d’accès aux services de TeleLink sont multiples. L’aiguillage peut se faire au niveau des organismes de santé mentale pour enfants, des hôpitaux généraux, des services de justice juvénile, de conseils scolaires et des médecins exerçant dans la collectivité. Les modèles de prestation des services sont adaptés aux services demandés. Il peut s’agir de consultations cliniques directes et/ou d’un suivi à court terme, de consultations entre professionnels, de conférences de cas, Tout se déroule dans  un cadre de soins collaboratifs.

Sur réception des renseignements demandés, les demandes présentées sont classées en fonction du problème et de l’urgence, puis elles sont attribuées aux consultants appropriés. Pour les cas non urgents, le délai moyen entre l’aiguillage et la première consultation est d’environ deux à quatre semaines. Toutefois, des consultations urgentes sont organisées dans un délai de 24 à 72 heures. Il est fortement recommandé que le gestionnaire de cas ou le clinicien principal de l’enfant soit présent lors de l’intervention clinique afin de servir de lien eu égard à la culture, à la langue, à l’expression et aux recommandations. Il peut aussi confirmer et clarifier les rôles et les responsabilités et contribuer à améliorer la capacité des cliniciens référant des patients. Les impressions et recommandations sont données de vive voix à la fin de la consultation; un rapport écrit suit dans les 15 jours ouvrables. Les cliniciens en soins primaires peuvent également communiquer avec le carrefour où se trouve le personnel médical et administratif par téléphone, par courriel ou par télécopieur. Il peut soulever toute question ou problème avant ou après les rendez-vous par vidéoconférence afin de partager plus de renseignements et demander de l’aide.

Retour en haut de la page

Consultations programmées

Dans le cadre d’une consultation programmée, le même consultant rencontre tous les mois un groupe déterminé de fournisseurs de soins en santé mentale d’une équipe donnée. Il peut s’agir, par exemple, d’un programme de traitement de jour au sein  d’une école, d’un pensionnat ou d’un foyer d’accueil, d’un programme spécialisé destiné aux enfants de familles militaires ou d’une équipe de santé familiale). On discute de questions cliniques, de défis concernant le programme en général et de problèmes touchant la collectivité. Les questions soulevées peuvent porter sur certains jeunes en particulier et leurs émotions, leurs comportements, leur diagnostic, leur plan de traitement et leur prise en charge. On aborde aussi les questions de programmation, de développement de systèmes, d’activités de défense des droits et les questions communautaires, les rôles du personnel, les transferts et les contre transferts.

Selon les évaluations informelles, le personnel des soins primaires apprécie la formation, le soutien et les conseils qui leur sont fournis lorsqu’ils sont aux prises avec des situations très difficiles ou complexes. Les consultants de TeleLink s’appuient sur l’expertise des fournisseurs locaux afin de comprendre les forces culturelles et les ressources locales Ils incorporent cette information dans des suggestions concrètes de traitement. Chaque consultation est adaptée aux besoins spécifiques du programme et de la collectivité locale. Afin de faciliter la communication et la collaboration avec les collectivités indigène, un agent de liaison de TeleLink assure le lien entre les experts au carrefour et les collectivités desservies.

Retour en haut de la page

Formation

On peut utiliser la vidéoconférence, la diffusion sur le web et d’autres technologies à de nombreuses fins éducatives, y compris l’éducation permanente, la formation et la supervision. Le Programme de santé mentale TeleLink de l’hôpital SickKids s’est surtout concentré sur la présentation de la télépsychiatrie aux étudiants en médecine, aux résidents en psychiatrie et aux stagiaires d’autres disciplines, en plus d’assurer des activités d’éducation permanente aux professionnels situés en zones éloignées.

Le programme d’éducation permanente à l’intention des professionnels de la santé mentale dans la collectivité a été élaboré en se fondant sur des évaluations détaillées des besoins fournies par les participants dans différents endroits. On a aussi tenu compte des impressions informelles venant des psychiatres consultants et des fournisseurs spécialisés en santé mentale des enfants et des jeunes des endroits où sont situés les carrefours. En se fondant sur les résultats de l’évaluation des besoins et sur la documentation relative à l’efficacité de l’éducation permanente, TeleLink a mis au point un une série de séminaires en plusieurs parties. On a mis l’accent sur les méthodes interactives d’enseignement. Cela comprend des discussions axées sur des cas, des jeux de rôle et des formats de jeu télévisé. Les séminaires couvrent un large éventail de sujets cliniques, dont le TDAH, la dépression chez les jeunes, la thérapie familiale, les violences physiques et sexuelles et les psychothérapies individuelles. Les séminaires visent une introduction out un niveau avancé afin de répondre aux besoins de la diversité de praticiens en sites éloignés.

En outre, les grandes tournées hebdomadaires des psychiatres à l’hôpital sont diffusées dans l’ensemble de l’Ontario aux sites inscrits auprès de SickKids au moyen de la vidéoconférence et de diffusions sur le Web, en direct ou en sessions archivées. Les médecins participants qui se trouvent dans des endroits éloignées ont accès à des présentations universitaires régulières et certifiées pour lesquelles ils peuvent recevoir des crédits au titre de l’article 1 du Programme de formation médicale continue (activités d’apprentissage en groupe). Pour de plus amples informations sur l’accès à ces grandes tournées, veuillez communiquer avec Laura Nash à Laura.nash@sickkids.ca ou appelez le 416-813-7520.

Un deuxième objectif pédagogique du programme TeleLink est de préparer les futurs professionnels de la santé mentale à l’utilisation de la vidéoconférence. Depuis 2005, tous les résidents en psychiatrie à l’Université de Toronto sont tenus de participer à au moins deux consultations de télépsychiatrie dans le cadre du programme TeleLink. Les résidents peuvent observer un psychiatre évaluer un enfant et sa famille. Ils sont également en mesure de participer au processus de discussion et d’entrevue. Afin de permettre aux résidents d’explorer davantage ce type de travail, le programme TeleLink offre des stages facultatifs de trois mois et de six mois. Nous incitons également les étudiants en médecine, les stagiaires en travail social, en psychologie, en intervention auprès des enfants et des jeunes et d’autres disciplines participant aux soins de santé mentale des enfants à assister, en qualité d’observateur, ou à organiser un programme adapté à leurs besoins et à leurs intérêts particuliers.

Retour en haut de la page

 

Télépsychologie

Actuellement, un enfant sur cinq âgé de moins de 18 ans souffre de problèmes de santé mentale. Plus inquiétant encore, environ 85 p. 100 de ces jeunes ne reçoivent pas le traitement dont ils ont besoin en temps opportun. Selon l’Association canadienne pour la santé mentale (2009), les services de soins et de soutien en santé mentale de l’Ontario sont fragmentés, surtout dans le nord et les régions rurales de la province. Selon le ministère du Développement du Nord, le nord de l’Ontario se compose de 145 municipalités, de 106 collectivités des Premières Nations et de 10 districts territoriaux. Même si le nombre d’habitants du nord de l’Ontario ne représente qu’un faible pourcentage de la population, selon l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (2002), les jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale dans les régions nordiques, rurales et les collectivités éloignées des Premières Nations se trouvent confrontés à la difficulté supplémentaire de ne pouvoir accéder à des services proches de chez eux.

Au cours de la dernière décennie, le Programme de santé mentale TeleLink de l’hôpital SickKids à Toronto a réussi à offrir à distance des évaluations en psychiatrie, des consultations et de la formation en santé mentale en s’appuyant sur les technologies de communications de fine pointe. Le programme a reçu des commentaires positifs des clients des régions éloignées du nord de l’Ontario et des collectivités des Premières Nations qui, autrement, n’auraient pas eu accès à des pédopsychiatres. En se fondant sur leur expérience, il est devenu évident que le manque de services psychologiques, y compris d’évaluations psychologiques complètes, était criant et que ces services étaient indispensables. L’actuel programme de télépsychologie a été élaboré pour combler ce besoin.

Le mandat du service de télépsychologie et de TeleLink est d’accroître la capacité clinique des professionnels travaillant dans les centres de santé mentale pour enfants en région rurale et donc, d’élargir leur champ d’expertise et d’améliorer la qualité de leur service. Conformément à son mandat, le service de télépsychologie travaille en étroite collaboration avec des psychométriciens de plusieurs régions éloignées pour assurer de manière fiable aux organismes communautaires de santé mentale pour enfants sous-servis l’administration des tests, la qualité du service, les consultations cliniques, la supervision et le renforcement de la capacité.

L’accès aux services de psychologie et aux évaluations complètes est maintenant offert à organismes éloignés. La géographie n’est désormais plus un obstacle pour recevoir ce service spécialisé et très demandé. Notre objectif pour le programme TeleLink est d’offrir une approche cohérente et collaborative aux enfants et à leurs familles en travaillant en étroite collaboration avec les collectivités et les prestataires de services de santé mentale. Notre programme comble un besoin criant pour un éventail de services de santé mentale de base qui soient accessibles et adaptés à tous les jeunes.

Pour de plus amples renseignements ou pour toute demande de renseignements, veuillez communiquer avec Karen Fennell par téléphone au 416-813-1670 ou par courriel à Karen.fennell@sickkids.ca

Retour en haut de la page


Liaison avec les collectivités indigène et les collectivités éloignées

Le Programme de santé mentale TeleLink et le Service de télépsychiatrie de l’hôpital SickKids est voué à fournir aux enfants et aux jeunes des services de santé mentale et de de haute qualité. Ces services fondés sur des données probantes sont accessibles aux collectivités des Indigène et aux collectivités éloignées en Ontario et dans l’ensemble du Canada. Un tel engagement signifie assurer des services de psychiatrie directement aux enfants et aux familles dans le cadre du programme de TeleLink avec le soutien des fournisseurs de services en santé mentale dans la collectivité et des médecins. Il signifie aussi établir des relations à long terme avec les équipes et les services locaux.

Il est très important pour nous d’arriver à une meilleure compréhension des forces culturelles et sociales des collectivités où sont envisagés les traitements et les plans de soin en psychiatrie. Il faut les intégrer dans une perspective plus large qui comprend les valeurs, les priorités et les approches culturelles de la collectivité. Les réunions d’équipe (y compris les consultations programmées, les séances de formation, le plaidoyer à la défense du système, la réponse aux commentaires et l’accessibilité constituent des éléments clés du rôle de liaison. Ce rôle est consacré à la croissance des partenariats et à l’amélioration des soins.

Pour de plus amples renseignements ou pour toute demande de renseignements, veuillez communiquer avec Karen Fennell par téléphone au 416-813-1670 ou par courriel à Karen.fennell@sickkids.ca

Retour en haut de la page